Diagnostic de la DSN

La sécurisation et la fiabilisation de vos données

Le savez-vous : près de 97 % des DNS sont erronées ! Et pourtant, vous ne constatez aucune anomalie bloquante ou non bloquante lors du dépôt de votre DSN.

Les erreurs en DSN sont multiples et peuvent avoir des incidences sur les droits de vos salariés ou sur le suivi de vos indicateurs RH.

Prendre le temps de sécuriser et de fiabiliser ses DSN devient incontournable pour éviter de mauvaises surprises ou des pertes de temps pour l’élaboration de tableaux de bord RH. 

Notre accompagnement

  • Notre accompagnement consiste en un état des lieux de ce qu’il y a dans la DSN et apporte des réponses aux questions suivantes :
  • Est-ce que tout est au bon endroit ?
  • Est-ce que les caisses s’y retrouvent ?

Nous contrôlons que chaque organisme retrouve son chemin avec la data attendue. Si l’information n’est pas sur le bon chemin, une anomalie ressort et c’est ce que nous mettons en évidence

Il arrive souvent que les sommes soient correctement payées mais pas dans le bon bloc

 

 Nous vous livrons un diagnostic précis de votre DSN avec :

  • Vérification de la cohérence entre les données de la DSN et les données présentes dans le logiciel de paie (rémunérations, charges URSSAF, charges par Salaire rétabli pour le calcul des IJSS …)
  • Vérification de la bonne prise en compte des taux de PAS pour chaque matricule : données DSN, Fichier CRM de la DGFiP, situations particulières (nouveau salarié, CDD…)
  • Radiographie des points sensibles URSSAF afin d’alerter le service : Traitement de la maladie, réductions générales des cotisations patronales, versement transport… Les zones d’anomalies seront mises en exergue et seront qualifiées de risques ou de crédits.
  • Extraction de données factuelles RH pour une vision 360° – Nombre d’établissements, nombre de salariés déclarés en DSN VS le nombre de salariés déclarés auprès de l’URSSAF, ETP du mois, nombre d’entrées et de sorties, répartition Hommes/Femmes, contrats, statuts, moyenne d’âge…

Nous revenons 3 mois après notre analyse initiale pour contrôler quelques points et vérifier la bonne prise en compte des corrections préconisées.

Les points de contrôle réalisés :

  • Matérialiser le bordereau URSSAF avec les éléments transmis par la DSN et constater les écarts
  • S’assurer que tous les salariés sont déclarés
  • Vérifier que les droits des salariés sont activés
  • Creuser et déceler quels salariés sont concernés par chaque anomalie
  • Détecter des  éventuelles incohérences par individu ?
  • Vérifier que le taux du P.A.S.  saisi par l’entreprise dans le logiciel de paie est bien conforme au taux transmis par la DGFIP

Les indicateurs RH

Un reporting de plusieurs indicateurs RH vous sera transmis, afin d’avoir une vision globale de la situation de votre entreprise : Nombre d’établissements, nombre de salariés déclarés en DSN VS le nombre de salariés déclarés auprès de l’URSSAF, ETP du mois, nombre d’entrées et de sorties, répartition Hommes/Femmes, contrats, statuts, moyenne d’âge…

Quelles sont les anomalies les plus fréquentes ?

  • Montant du versement erroné, auprès des différents organismes
  • Ecart de cotisations entre la DSN et le logiciel de paie
  • Eléments non déclarés, et ce même si aucun écart n’est constaté entre le logiciel et la DSN (écart par individu constaté – ils ne cotiseront pas au versement transport, à la prévoyance ou n’auront pas de mutuelle)
  • Quotité de travail inexacte, générant un calcul de plafond erroné de la part des organismes, et par conséquent des écarts sur le paiement attendu
  • Structures manquantes alors qu’elles devraient être liées à d’autres structures,
  • Période de rattachement de primes incorrecte, primes non déclarées ou déclarées à tord

Nos consultants vous aident !