Paramétrage des logiciels de paie : les points de vigilance

 

Un changement de logiciel de paie ou une simple évolution de version induit nécessairement une vigilance accrue de votre part sur le paramétrage.

Notre spécialiste de la paie, Fabienne CHASLES, fait le point sur deux anomalies rencontrées régulièrement et dont les conséquences peuvent être lourdes.

Les «Fillon»

Depuis 2018, les réductions FILLON ont évolué

Depuis octobre 2019, les « Fillon » s’appliquent aussi sur les cotisations chômage et retraite complémentaire (AGIRC-ARRCO).

Cependant, certains logiciels n’ont pas intégré cette évolution et continuent à appliquer le coefficient antérieur à octobre 2019.

Cette anomalie de paramétrage engendre une minoration à tort de vos réductions générales en raison de la non prise en compte des cotisations Pôle emploi pour le calcul du coefficient FILLON.

 

La CSG sur les IJSS

Sauf dispositions conventionnelles contraires, la CSG sur les IJSS est normalement à la charge du salarié.

Bien que correctement paramétrée, elle « disparaît » lors d’un changement de version.

En cas de contrôle URSSAF, vous prenez le risque d’un redressement.

Pour en savoir plus sur notre expertise Paie et Cotisations sociales https://www.marianne.fr/expertises/paie-cotisations-sociales/